Grammaire du népali

La marque du pluriel en népali

Singulier et pluriel en népalais

Le pluriel des noms est fait par l'ajout du suffixe “-haru” en fin de mot. Les adjectifs ne portent jamais la marque du pluriel dans la langue parlée. Par contre, dans la langue écrite, les adjectifs népalais changent leur terminaison pour “-a” afin de marquer le caractère pluriel. Notez aussi qu'en népali, la marque du pluriel est omise lorsque: · Le caractère pluriel du mot est évident (ex: lorsqu'un nombre ou un mots tel “plusieurs, beaucoup”) · Lorsque le caractère pluriel réfère à une généralité (ex: j'aime voyager dans « LES MONTAGNES ») Lorsque le suffixe -haru est apposé à des substantifs ne pouvant pas être comptés, il implique l'idée de “et autre chose du genre”. Ainsi le mot “bhat – riz” pourra être dit “bhatharu – riz et toute autre chose à manger” Il est également possible d'apposer le suffixe -haru à des noms propres. Dans un tel cas, il implique l'idée de “et sa famille”. Ex: “ranjit – Ranjit” devient “ranjitharu – Ranjit et tous les autres”. Concernant les verbes, la conjugaison possède des terminaisons évoquant le caractère pluriel de l'action. Par exemple, si les verbes “chha” devient “chhan” et “ho” devient “hun”.